Quand un verrier croise un ferronnier – JEMA 2017

Dans le thème de cette année, le animateurs de l’Association « l’outil en main d’Antony » ont souhaité participer à l’exposition d’œuvres communes. Voici le résultat de la collaboration entre Jean-François Maugeais, ferronnier, et Anne-Marie Tassy, maître-verrier.

Jean-François propose de réaliser un coq. Pour des français, c’est une évidence ! et nous voilà cogitant sur l’animal.

J.F propose une maquette.

Les pattes, le cou et la tête seront en métal. Le corps la crête, le jabot et la queue, en verre.

Tout ceci convient parfaitement !

Le travail peut commencer….
essai fusing

Ma réflexion se tourne sur la technique à adopter : 1 corps composé d’une seule plaque de verre ou de deux en volume ? technique  Tiffany ou en Fusing ?

Quelques essais et la décision est prise. Ce sera un vitrail plat en Tiffany.

Et me voilà lancée dans la réalisation du corps du gallinacé.  Les quelques étapes en image ….

Coupe de verre,sertissage

puis soudage pour permettre le travail en commun

De son côté, le ferronnier  coupe, martèle et soude le métal.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un dernier travail de soudure de la tête, des pattes et du corps sur les petits vitraux …et voilà notre  fier symbole français, fin prêt pour l’exposition !